mardi 27 juillet 2010

Australie. Forêt Humide

Nous avons pénétré dans la forêt humide et navigué dans la mangrove...

Dans la mangrove, outre les nombreux oiseaux superbes, nous étions à la recherche des reptiles.

Les filles vous expliqueraient bien ça maintenant, comme c'était une journée pluvieuse et un peu fraiche, c'était l'idéal pour trouver les reptiles ("parce qu'ils n'ont pas un radiateur dans le corps comme nous" explique Sam et Maé ajoute: "Alors ils doivent se réchauffer au soleil et garder leurs forces alors ils ne bougnent pas!").
Je confirme, ils ne bougent pas, mais alors pas du tout, le rêve de tout photographe !

Nous avons surpris ainsi 3 serpents et 2 crocodiles...

Je vous laisse certaines des photos où ils sont dans la végétation, à vous de trouver ;-)

Après ça, une petite marche dans la forêt dense. Nous avons admiré les figuiers étrangleurs (les filles sont vraiment des expertes en botanique maintenant, Maé nous a expliqué comment le figuier pousse avec l'arbre mais fini par lui barrer l'accès à la lumière et l'arbre pourrit au milieu il ne reste que le figuier ensuite... Sam nous a fait remarquer les 3 étages de végétation et le fait qu'il fait très sombre en bas... Aaaaahhhh que je suis fière de mes petites exploratrices.


Nous avons vu des fruits bleus dont se nourrissent les Casoars.
Nous étions très excités, tous espérions en voir un, même si nous savons que de cette espèce est très menacée il ne reste environ que 500 individus en liberté dans le monde...

Et moi j'ai été très intéressée par cette coque brune et ces grosses graines marrons qui ont donné l'AZT, le premier traitement contre le VIH !




 Mais le plus fort, la chance inouïe, ça a été sur le chemin du retour. Sur le bord de la piste, là, à 3 mètres de nous dans la végétation, 2 poussins de Casoars avec leur Papa ! (Chez les Casoars, c'est le mâle qui couve et s'occupe des petits tout seul). Alors, bon, les photos sont mauvaises mais je vous les mets quand même, vous imaginez, des CASOARS en LIBERTE !!!

Nous avons eu droit au compliment absolu des enfants, ils ont dit :

"Ahhhhhh, c'est encore MIEUX que dans "Les Barbapapas autour du monde" !" (C'est leur référence absolue).

vendredi 23 juillet 2010

Australie. Grande Barrière de Corail.



Ça y est, le grand moment est arrivé. Nous sommes en face de la grande barrière de corail, la plus grande du monde, 2600 km de long, 350 000 km2 de coraux extraordinaires et de vie foisonnante. (La France fait 547000 Km2).
Saviez vous qu'elle est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO ?

Le Chum a pu faire un baptême de plongée, pas moi (j'explique sur elleestfolle).

Mais bon, que c’était beau.

Ça valait le coup de voir les enfants s’éclater au milieu des poissons, même Titi y a eu droit.

Les puces, c’était le cadeau d’anniversaire de leurs grands parents, quel cadeau !

Et mes puces, quelles bonnes nageuses elles sont déjà ! Elles n'ont pas arrêté, des vraies petits dauphins. C'était un grand moment de bonheur de nager avec elles, leur montrer les coraux, les prendre en photo au milieu des poissons.




Le temps était maussade et ce n’est pas facile de prendre des photos en apnée avec un petit appareil sans le gros flash des professionnels. au moins je n’ai pas dérangé les poissons avec ça, c’est sûr. Mais je suis assez contente de mes exploits photographiques malgré ça ;-)



Aller, regardez les photos et puis, retenez votre souffle et venez nager en apnée sous l’eau avec moi sur les 2 petits films en bas du post ;-)




mercredi 14 juillet 2010

Australie : Kangourous, Koalas, Wombat et autres merveilles.


Eh si, nous sommes bien en Australie !
La preuve en images ! :-)


Nous sommes à Brisbane et, pendant que le Chum est à sa conférence, les enfants et moi sommes allés passer une journée au Centre de conservation des koalas.
C’était une jolie récompense après une semaine scolaire très dense...

Nous avons vu, bien sûr des tas de koalas, puisqu’ils s’en occupent dans ce centre et les font se reproduire.
Essentiellement ils dormaient tous le temps, mangeaient un peu d’eucalyptus, se déplacent très lentement et... ben de l’avis général, ils sentent un peu mauvais.

Ce marsupial arboricole (qui vit dans les arbres) est très menacé car les humains ont détruit son habitat, les forêts d'eucalyptus, pour faire les tables de jardin et autre...

Ils ont aussi introduit des prédateurs (chats, chiens) et fait des routes. Il est maintenant protégé, c’est à dire qu’on ne le chasse plus pour sa fourrure et qu’on en a mis dans des réserves, mais tant qu’on continue à détruire son habitat la situation de cette charmante boule de poils ne s’améliorera pas évidemment...

Autre marsupial rencontré dans le centre de conservation et dont la situation est dramatique, le diable de Tasmanie. Mais là, c’est une maladie qui les décime.











Le wombat, autre marsupial encore, un genre de cochon d'Inde de la taille d’un ourson, n’est pas menacé à ma connaissance. Il est vraiment gros et lui aussi a une certaine odeur de rongeur...


Mais l’animal le plus fascinant d'Australie, pour moi, c’est l’ornithorynque (j’en ai filmé un, regardez en bas) c’est un mammifère, qui pond des oeufs, il a un bec qui ressemble à celui d’un canard et une queue comme celle du castor, des pattes et un aspect de poils comme la loutre. Il est venimeux. Bonne nouvelle, il n’est plus en voie d’extinction, comme quoi parfois, l’homme arrive à se racheter.






Il y avait aussi un immense enclos dans lequel on pouvait entrer, avec des kangourous roux et des wallaby apprivoisés, qui se laissaient volontiers caresser, je n’avais jamais pensé que ces animaux étaient aussi doux. Ces animaux là ne sont pas menacés, on en mange même.





Dans l'enclos il y avait aussi d'immenses autruches, certains ont osé les caresser, elles avaient l'air très douces, mais je n'ai pas pu me résoudre à laisser les enfants les approcher trop près.

Ils essayent aussi de préserver des varans, des oiseaux (aigles, chouettes) etc.
Le varan que j'ai photographié se promenait librement dans le parc, il faisait bien 1m50.

Ils nous ont présenté un serpent de la famille des pythons, à tête noire, qu’on trouvera vers Darwin.




Les perroquets, il y en a partout depuis que nous sommes arrivés, même en ville ils font un vacarme assourdissant à certains moments. Nous avons vu aussi, en ville la nuit et au parc, en train de dormir, des grosses chauves souris.

Au total une très belle journée avec les animaux d'Australie et encore ce message que nous avons entendu partout dans le monde, que l’homme détruit l’habitat des animaux et que les espèces disparaissent... Pensons que nous le faisons encore, que ce n’est pas une histoire du passé, plus que jamais nous exerçons une pression insupportable sur notre environnement. Il y a quelques animaux emblématiques qu’on fait survivre à grand coups de publicité et de recueil de fonds, mais l'immense majorité invisible, dans les océans, dans les forêts denses, disparaît sans épitaphe.




dimanche 11 juillet 2010

Australie: Melbourne et Brisbane. Nourrir des Dauphins sauvages.


Nous voilà en Australie, depuis une semaine.
Nous avons essentiellement travaillé à Melbourne, unique sortie, aller arpenter l'immense marché.
Nous nous sommes ensuite offert un week-end sur l'île de Tangalooma.

C'est une réserve, avec un hôtel, genre gros hôtel usine de luxe. Ils proposent comme activité, tous les soirs à 18 heures de nourrir à la main des Dauphins sauvages... et aussi les Pélicans et je ne sais plus quel autre oiseau sauvage.

Franchement, ça m'a fait bizarre. Pour les dauphins, il y avait 200 pignoufs au moins qui attendaient sur la plage, hilares, le moment d'aller donner leur poisson au Dauphin, animateurs prêts à prendre LA photo vendue à prix d'or, et je crois bien que nous étions les  seuls à détester ça, le Chum étant mal à l'aise.

C'est dérangeant d'avoir une opinion à ce point minoritaire...
Du coup, on a du mal à savoir si on a tord ou non.
Ah oui, bien sûr, les GO n'oubliaient pas de faire un laïus pseudo écolo et de me répondre à mes questions gênantes que ça n'était pas grave puisqu'ils ne leur donnaient pas plus que 30 % de leur ration quotidienne (un autre jour ils ont dit 10 %, en fait je crois bien que ça dépend du nombre de touristes à satisfaire) et que donc ils doivent quand même aller pêcher par eux même...

De l'utilité d'habituer ces animaux sauvages à être approchés et nourris par l'homme ?

Voui, voui, ils reversaient une partie des gros revenus engendrés à quelques scientifiques... 

Mais moi, je ne comprends pas. Vous aimez les Dauphins ?
Arrêtez de balancer des pesticides, des hormones et autres cochonneries dans l'environnement.
Arrêtez de vider l'océan des poissons dont ils se nourrissent. De  manger des poissons en danger d'extinction, de donner des pâtés pour chats ou chiens au poisson.
Arrêtez d'affamer les requins, de leur arracher les ailerons.
Arrêtez de domestiquer la vie sauvage.
Il y avait des tonnes de Japonais sur la plage, vous croyez qu'ils vont arrêter les sushis au Thon rouge et qui contiennent parfois du dauphin ?

Je sais, la plupart des gens ne comprendront pas, c'est tellement chouette d'approcher un dauphin...
J'ai une conception de la vie sauvage qui est évidemment incompatible avec le tourisme de masse et les pompes à fric, incompatible avec le luxe et la pollution que ça engendre, je n'aurais jamais dû aller dans ce lieu. A notre décharge, nous pensions que c'était une réserve naturelle...

Comble du comble, ça n'a pas manqué, le deuxième soir les enfants ont voulu aller donner leur poisson aux Dauphins...

Grosse discussion avec le Chum...
Interdire ? Expliquer notre position ? Laisser le choix ?
Nous avons beaucoup beaucoup beaucoup hésité.

Les filles aussi ont beaucoup hésité d'ailleurs. Nous leur avons expliqué ce que nous pensions et au final leur avons laissé le choix de façon à ne pas risquer de les précipiter dans la direction inverse de ce que nous tentons de leur enseigner par une position trop bornée de notre part.

Une des puces a choisi de ne pas le faire et l'autre de le faire. Comme sa jumelle allait le faire la première a changé d'avis et a voulu aussi...

Nous avons laissé faire, le Chum a accompagné les 3 enfants pour porter le Titi, sans donner, lui, de poisson.

Mauvais écologistes ET mauvais parents !...

Les enfants n'ont donc pas été "frustrés" et j'espère que cette couleuvre que j'avale portera ses fruits et les aidera à penser par eux même et à réaliser eux même l'incompatibilité entre aimer la vie sauvage et se faire  plaisir à soi même...

Je conclus en disant que oui, c'était beau, oui, on a encore des images de cartes postale, nous n'avons notamment jamais autant vu d'étoiles de mer de nos vies (échouées sue la plage... j'ignore pourquoi), et puis nous avons vu et entendu le célèbre Kookabura, mais nous en gardons tous, finalement, un sentiment de gêne.

mardi 6 juillet 2010

Nouvelle Zélande : Ile du Nord, Dauphins et Baleine de Bryde






Des Dauphins qui jouent autour d'un Catamaran...











Une chasse commune des dauphins et de la Baleine de Bryde... C'est magnifique à voir, vous apercevez tout d'abord un immense cercle d'eau très agité, partout autour des ailerons de Dauphins qui tournent et se resserrent, des poissons qui sautent, des oiseaux qui volent autour et plongent, les Dauphins chassent en groupe. Puis la Baleine de Bryde surgit au milieu des Dauphins, tous mangent comme frénétiquement. La Baleine s'éloigne ensuite, les Dauphins reviennent, la bouche pleine, observer les humains...

 





Puis nous rattrapons plus près la  baleine Bryde, pour un dernier salut.








 


Franchement, je n'aurais jamais imaginé avoir un jour la chance de voir ça...

dimanche 4 juillet 2010

Nouvelle Zélande. Ile du Sud, les bébés Otaries de Kaikoura !


Attention ce post peut provoquer des montées de lait !!!

Heureusement, moi, je me suis faite enlever les deux seins avant, ouf. (Oui je sais mais un peu de plaisanterie de mauvais goût de temps en temps ça me défoule).

A Kaikoura il y a plein de baleines et de bébés otaries à fourrure. Bon, il y a aussi les Mamans et les Papas Otaries, bien sûr mais quand vous avez approché une fois la bouille adorable d'un de ces bébés dodus vous êtes complètement gagas à vie.
Les Mamans otaries doivent laisser leurs petits pour aller manger du poissons, pendant parfois 2 ou 3 jours, dans ces eaux pleines d'Orques. Alors comme ce sont des animaux extraordinairement intelligentes elles ont inventés un concept très intéressant, l'aire de jeux pour bébé otaries !

Il y a une petite rivière à remonter pendant environ 300 m et au bout une cascade magnifique avec un grand bassin. Les Mamans laissent leur bébé à l'entrée de la rivière et ils remontent gentiment jusqu'à la cascade. Il n'y a donc QUE des bébés otaries à la cascade.
Une fois entre eux, ils sont totalement déchainés, ils se disputent, jouent, s'imitent, se bousculent, font des acrobaties, réveillent ceux qui essayent de dormir etc. etc. Nos enfants n'ont rien inventé !
D'après le gardien du parc, on ignore encore comment les bébés savent que leur Maman est revenue de la pêche mais on a constaté que dès qu'elle revient ils "savent" et redescendent la rivière pour aller téter... Je n'ai pas le temps de faire des recherches sur internet pour vérifier ça, mais si c'est vrai, moi je veux bien le prendre tout de suite comme sujet de recherche !!!

Aller, je vous laisse regarder le film avec vos enfants, vous me direz si ça à déclenché des "Ohhhhhh, qu'ils sont trop mignoooooonnns! " comme chez moi ;-)



Australie : Melbourne

Nous sommes arrivés en Australie hier, à Melbourne.
Le Chum travaillera ici pendant plusieurs jours et nous nous faisons la classe.
Hé oui, je sais bien que pour vous ce sont les grandes vacances mais nous, nous devons compenser les jours de tourisme et puis, même si nous avons fini le programme, il s'oublie au fur et à mesure aussi les révisions, c'est indispensable !

En attendant je vais vous raconter la suite des aventures de Nouvelle Zélande vu que nous avions peu de possibilités de connexion...
En Nouvelle Zélande et cela semble identique en Australie, Internet dans les hôtels c'est l'arnaque TOTALE ! Ils font payer à chaque client l'équivalent du coût de leur abonnement mensuel pour 10 heures de connexion, plus de 1000 pour 100 de bénéfice !!! Je suis furax !
 
annuaire blog visiter l'annuaire blog gratuit